Théâtre de la Maison du Peuple - Ville de Millau : Détail Instant

VINCENT PEIRANI & MICHAEL WOLLNY

18/02/2017

Salle Senghor

20h30

Tarif B

1h15

www.vincent-peirani.com

Accordéon : Vincent Peirani • Piano : Michael Wollny

 

Concert proposé en co-accueil avec l'association Millau Jazz Festival

 

AUTOUR DU SPECTACLE
18h30 - Émission thématique L'accordéon dans tous ses états en partenariat avec Radio Larzac.
19h30 dans le hall - Prélude avec Aurore Accordéon.
Petite restauration sur place.

VINCENT PEIRANI & MICHAEL WOLLNY

MUSIQUE JAZZ

Tout public dès 14 ans - ACHETEZ VOS BILLETS

Trois ans après le magnifique Thrill Box, Vincent Peirani et Michael Wollny se retrouvent en tête-à-tête pour redonner vie aux musiques populaires qui les ont accompagnés, mais aussi pour créer de nouvelles compositions à quatre mains.
 Ces deux jeunes artistes à la créativité foisonnante empruntent à leur passion commune pour la folk, mais pas seulement ! Quelques incursions dans le répertoire classique se dessinent.

Considéré comme le chef de file de la jeune scène allemande de jazz, le pianiste Michael Wollny a été encensé. Virtuose romantique et lyrique, maître dans l’art de l’improvisation, Michael Wollny est déjà comparé par la presse aux plus grands : Paul Bley, Herbie Hancock, Keith Jarrett, Brad Mehldau.

Étoile montante du jazz européen, Vincent Peirani a été couronné aux Victoires du Jazz deux années consécutives : en 2014 en tant que révélation de l’année, puis en 2015 en tant qu’artiste de l’année. Au fil des années et de ses nombreuses collaborations : Youn Sun Nah, Michel Portal, Sanseverino, Stromae..., sa polyvalence et sa maîtrise des différents langages musicaux l’ont imposé comme l’un des musiciens, interprètes, improvisateurs et compositeurs les plus accomplis et les plus novateurs. 

Nul doute qu’ils vont nous surprendre dans cet art du duo, où écriture et improvisation s’entremêlent autour d’une conversation sans cesse renouvelée…

« Difficile de résister à une telle force suggestive, à cette exploration souvent fiévreuse, quelquefois plus sereine, de tous les replis des mondes intérieurs du pianiste, qui deviennent les nôtres. » Jazz Magazine

Avril
Précédent 2017 Suivant
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30