Théâtre de la Maison du Peuple - Ville de Millau : Détail Instant

Bar & Nunzio

18/10/2017

Studio Martha Graham

20h

Tarif C

2 x 1h15 entracte de 20 mn

Mise en scène : Olivier Jeannelle assisté de Christian Moutelière / Avec : Laurent Perez, Denis Rey, Olivier Jeannelle / Lumières : Philippe Ferreira, Margot Falletty / Son : Mathieu Hornain / Régie plateau : Grangil / Scénographie-décors : Olivier Jeannelle, Jean Castellat / Costumes : Brigitte Tribouilloy

Résidence organisée dans le cadre de la scène conventionnée Art en territoire en partenariat avec la MJC de Rodez

 

AUTOUR DU SPECTACLE
Mardi 17 oct. 18h30 Studio : Présentation du projet de création
par l'équipe artistique. Entrée libre.
Rencontre avec les artistes après le spectacle.

 

L'Émetteur Compagnie

Bar & Nunzio

CRÉATION

Tout public dès 10 ans - Jauge limitée à 90 personnes

ACHETEZ VOS BILLETS

Dans les deux premiers textes de Spiro Scimone, Bar & Nunzio, on retrouve des lignes de force qui ne démentent pas les origines des protagonistes ; leur atavisme commun a ses racines en terre sicilienne. On pourrait égrainer les points communs des personnages de ces deux pièces sur des pages entières… Nino, Petru, Nunzio et Pino, pourraient être voisins, cousins, ou amis d’enfance. On les imagine aisément venir du même village.

Spiro Scimone dans son écriture y creuse ses mêmes obsessions : comment rester un être humain dans un monde oppressif ? Est-ce que deux solitudes peuvent s’additionner pour former le début de la solidarité ? La mafia est juste un accélérateur de particules dans une société gangrenée par la course au profit, dans laquelle l’humain n’est qu’une variable d’ajustement. Dans ce contexte, tour à tour, deux hommes vont tisser une relation virile et forte pour ne pas perdre pied. L’attention qu’ils vont recevoir et donner constitue une dignité retrouvée, ce qui est un exploit dans ce monde sacrément penché !

Deux beaux duos burlesques dans une écriture rythmée, des dialogues secs et directs.

Dans sa mise en scène, Olivier Jeannelle plonge les spectateurs dans un rapport intimiste avec les personnages ; le public doit tout voir, la moindre miette de pain sur la table, comme au cinéma. 

Août
Précédent 2017 Suivant
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31